Pneu VTT : comment le choisir ?

Chaque pneu VTT est fabriqué de manière à être adapté au terrain sur lequel on le fait rouler. Il n’est pas seulement composé de caoutchouc, mais possède plutôt une superposition de différentes couches :

La chape en caoutchouc, qui constitue la surface de contact avec le sol, peut être munie de crampons pour une meilleure adhérence. Elle est suivie d’un tissage en nylon ou en coton appelée carcasse, généralement additionnée d’un renfort anti-crevaison pour éviter les mauvaises surprises. Enfin, les tringles du pneu se situent dans la zone talon et gardent en place la jante dans le pneu, elles peuvent être rigides et donner une certaine robustesse au pneu, ou alors souples et donc moins résistantes au roulement.

On vous en dit plus sur https://pneu-vtt.fr.

Comment choisir le pneu VTT adéquat ?

Le choix le plus simple pour les amateurs sont les pneus VTT polyvalents car ils peuvent convenir à tous les terrains. Néanmoins, quand il s’agit de plus qu’un simple loisir, quelques conseils sont à prendre en compte :

  • La chape du pneu VTT est déterminante : lorsqu’elle est plus douce, elle offre une bonne adhérence mais s’use plus facilement, tandis que plus elle est rigide, moins l’adhérence est bonne et plus la résistance à l’usure importante ;
  • La qualité de la carcasse est importante aussi, elle se mesure en TPI (nombre de fils de nylon par pouce) : plus cet indice est élevé, plus le pneu est flexible et moins résistant au roulement et aux crevaisons. Ainsi, un indice TPI de moins de 60 caractérise les pneus VTT bon marchés : pneu rigide et résistance au roulement assez élevé. Un indice d’au moins 90 est une bonne alternative pour les amateurs de compétition et les professionnels ;
  • Les pneus VTT tubeless ont une résistance au roulement plus basse, s’usent moins facilement et résistent bien aux crevaisons, leur seul inconvénient est d’être assez coûteux.